SUPRA DUPRA - Take Offéè
/
dummy

Une soirée de luxe !!!

Retour sur la journée du 8 aout

Carton plein pour le Festival du Monastier, qui s’est poursuivi, hier jeudi 8 août, sur un avant-dernier jour dantesque : dès 11h, le Band Magnétique a ouvert les hostilités à l’espace St Pierre, au Puy-en-Velay, entraînant le public de leur son à la croisée du ska, du jazz et du reggae.

C’est au collectif Techno Brass qu’est échue plus particulièrement la responsabilité d’animer la journée de deux sessions : la première à 11h30, au village du Festival, où les six comparses, habitués des scènes brésiliennes, ont changé pour les festivaliers le grand soleil matinal en projecteur de dancefloor, en mêlant la chaleur des cuivres et de la musique latine aux rythmes entêtants de la musique électro. Et de récidiver à 17h30 au marché des producteurs, tandis que dans la cour discrète de l’Hort de Melleyrines se tenait la restitution du stage « fanfare romantique », où les amateurs ont pu entendre une « aubade » composée de pièces trop peu connues du répertoire XIXe. A 18h30, le collectif Les Pompiers a assuré la relève en allumant le village d’un son jazzy, mêlé de musique répétitive ou de transe traditionnelle, ainsi que des accessoires attendus d’un groupe portant un tel nom.

Les Pompiers

 

 

Mais c’est à 21h que s’est tenu, après une courte première partie énergiquement assurée par les Jimmys (qui reprendront du service ce soir), l’évènement de cette édition, avec le concert ardemment attendu d’Electro Deluxe sur la grande scène. Forts d’avoir magistralement incendié à peu près toutes les scènes de France et de Navarre depuis 2001, les sept musiciens n’ont pas dérogés à leur réputation, livrant un show de folie, rodé à l’extrême, aux confins du funk, du jazz et du hip-hop, pour un public survolté qui a littéralement déferlé sur le village, et comblant largement toutes les espérances des organisateurs du Festival. De quoi s'acheminer vers un final de toute beauté !

 

Les Jimmy en prélude

 

Toute la galerie photo

Voir toute l'actualité