BARRIO POPULO - Il Est Des Jours Sans Toiéè
/
dummy

Irish Connection et jeune public !

Retour sur la journée du mercredi 10 août

Happy Hot Jazz Band

Après la journée plus calme de mardi, le Festival du Monastier a repris sur les chapeaux de roue dès 11h, avec un concert sur la scène du village du Happy Hot Jazz Band, collectif du Puy en Velay composé de Serge Vialle (banjo), Jean Présumey (washboard), André Crouzoulon (trombone), Alain Brunon (clarinette), Lionel Verdier (tuba) et Gérard Blanc (saxophone). Le public, malgré un vent à décorner les bœufs, est venu de plus en plus nombreux écouter la musique enjouée et entrainante des six comparses, épris de swing et de jazz "dixieland ». Ils ont joué une seconde fois à 17h30 au Puy en Velay, sous le kiosque du Jardin Henri Vinay.

 

 

 

"Brin d'air" Spectacle jeune public


La journée s’est poursuivie à 17h avec une programmation - inédite dans l’histoire du Festival – à destination du tout jeune public à partir de 3 ans. En raison de l'impossibilité des Baladins à assurer leur spectacle, le festival a su rebondir en programmant « Brin d’air », de la Compagnie « A Tous Vents », dont le travail est entièrement dédié à la petite enfance. ‘Au pays des cuivres les vents sont rois’, ce projet musical et poétique a été construit sur le thème du vent, de tout ce qui possède souffle, avec toutes les métaphores soulevées à son passage… Le public a été si nombreux au CCAS du Monastier-sur-Gazeille que certains n’ont hélas pu entrer. Dans une ambiance feutrée, portés par le timbre de voix chaleureux de Florian Allaire qui tirait de son sac de cuir tous les vents du monde, petits et grands ont voyagé, passant du rire à la fascination. Aucun doute : l’essai est réussi et la programmation « Jeunes Publics » à renouveler.

 

Loopzilla


En guise d'apéritif musical à la soirée Irish Connection, le public des cuivres a pu écouter les locaux de Loopzilla. Un son fat brass, des reprises cuivrées et un jeu de jambes singulier: les ingrédients d'une mise en bouche réussie. Le groupe mange chèvre a réchauffé l'atmosphère pour des spectateurs venus en nombre. Accompagnés d'invités, les « lpz », comme on les surnomme, terminent leur tournée estivale sur une belle note.

 

 

 

 

Soirée Irish Connection

Shelta + Guests


A 21h, ce sont les cinq musiciens du groupe Shelta originaires de Lyon qui ont occupé la grande scène du site : pour la première fois au festival du Monastier un groupe a fait découvrir musique traditionnelle irlandaise. Les chaudes sonorités caractérisant ce style de musique, qui ont enchanté le public venu nombreux, sont le fruit de la rencontre de ces cinq artistes passionnés par la culture gaélique. Lors de leur concert, quelques membres du collectif-fanfare du Monastier se sont, pendant le temps de quelques morceaux, comptés au nombre des musiciens de Shelta pour cuivrer l’ambiance de ce superbe spectacle au son des trombones, saxophones, soubassophone qui se sont mêlés à la perfection avec les instruments les plus communs du trad’ irlandais comme le bodhran ou le uilleann pipe.

 

 

 

The Eskies


Les cinq lyonnais férus de musique celtique ont ensuite laissé leur place aux cinq irlandais très attendus du groupe The Eskies épris de musique « Gipsy folk ». C’est en unissant leurs forces que les cinq artistes ont réussi à se développer en dehors de leur patrie, et ont tenté de conquérir un public plus européen en présentant audacieusement leur style et leur musique. Cela leur a permis au printemps dernier d’entreprendre leur plus grande tournée, en passant par l’Angleterre et l’Italie. Avec leur grande palette de styles musicaux comme le néofolk ou le jazz manouche, ils ont su réchauffer la cour du château, car le public n'est pas resté très longtemps statique à l'appel de ces rythmes endiablés !

 

Toute la galerie photo

Voir toute l'actualité