BARRIO POPULO - Il Est Des Jours Sans Toiéè
/
dummy

Déjà la clôture...

Retour sur la journée du vendredi 12 août

 

Festi mini

Le « Festi Mini »a investi la scène du village à partir de 11h30. Pendant toute la semaine, ces enfants de bénévoles, âgés de 5 à 14 ans ont eux aussi vécu leur festival, tour à tour reporter à la rencontre des différentes équipes mais aussi musiciens ! C'est entouré de Raphaël, Virginie et Valérie qu'ils ont animé la place, avec leur groupe de musiciens.

 

Restitution des stages


En cette dernière journée, le festival du Monastier a tenu, comme toujours, à présenter le travail des 70 stagiaires présents cette année
Le premier concert de restitution de stage, celui du stage orgue conduit par Benjamin-Joseph Steens, a eu lieu à 11h dans l’abbatiale Saint-Théofrède. Ce concert d’une heure réunissait également des stagiaires de trompette naturelle, de serpent, de chant choral, et la fidèle B. Champenier au violon. Le cadre somptueux de l’abbatiale a ainsi résonné aux sons d’un Ave Maria, d’une cantate de Bach et de neuf autres pièces moins connues, plus brillamment interprétées les unes que les autres par des musiciens accomplis. Presque au même moment, dans la foulée du Festi-Mini, les stagiaires de l'académie jazz remettaient le couvert, après leur première restitution de stage de la veille. Les ateliers Combo de Fred Nardin et le Brass Band de Simon Girard ont ainsi assuré plus d'une heure de concert sur la scène du village.

 

 

Puis, à 16h, a eu lieu un concert d’une heure et demie donné par les vingt-six stagiaires de musique ancienne à l’église Saint-Jean, qui s’est avéré être une sorte de suite du concert du stage orgue du matin. Composant un orchestre changeant de trompettes naturelles, serpents, clavecin, orgue, violon, tymbales et voix, ils ont interprété avec brio, devant la nef remplie, des pièces de Bach, Clarke, Torelli et d’autres compositeurs baroques aujourd’hui oubliés.

 

 

 


Plus tard, à 18h, la petite trentaine de stagiaires de la fanfare tzigane des Balkans ont occupé la scène du village pour partager avec un public venu en masse les huit morceaux de musique qu’ils ont réussi à assimiler en seulement six jours de stage, grâce au travail intensif de leurs professeurs, le trompettiste Alban Sarron, le tubiste serbe Miroslav, et le saxophoniste Thibault Duquesnay. Ce stage a permis aux stagiaires de tous niveaux de réaliser un grand travail sur l’improvisation, et sur toute la musique tzigane des Balkans.

 

 


Dès lors, l'ambiance était chaude et festive pour la soirée de clôture de cette 28ème édition du festival du Monastier ! La chaleur qui avait un peu fait défaut en milieu de semaine était enfin de retour.
C'est le groupe Bagunço, fanfare venue tout droit du Brésil en résidence toute la semaine au festival, qui a su faire patienter le public, avant le début du concert, dans une ambiance survoltée sur la scène du village.

 

 

Balkanight

Fanfara Transilvania


Puis la musique des Balkans fut à l'honneur dans la cour du château dès 21h, et c'est avec la venue exceptionnelle des Roumains de Fanfara Transilvania que c'est ouvert cette dernière soirée. Issus de plusieurs générations de musiciens, tous possèdent un sens artistique digne de l'héritage culturel gipsy, complété par une excellente éducation musicale. Sur la grande scène, les notes fusent à une vitesse vertigineuse, la virtuosité est de mise à tous les pupitres sur ces thèmes traditionnels balkans qui invitent à la danse. Le public ne s'y est pas trompé et a rapidement succombé à l'appel de ces rythmes endiablés.

 

 


Pas de répit dans cette soirée résolument tournée vers les pays de l'est car les stagiaires de l'académie fanfare tzigane des balkans ont redonné de la voix pendant l'entracte. Les quelques vingt-cinq musiciens de cette fanfare fraichement née de cette semaine de pédagogie ont assuré le show devant un public qui n'en demandait pas moins.

 

Molotov Brothers


Les Molotov Brothers ont pris la suite sur la grande scène apportant une touche électro aux sonorités des pays de l'est. Les sons balkaniques du DJ Gilles Gouverneur se mettent au service des trois musiciens sur scène, formation d'ailleurs spécifiquement crée pour le festival avec en plus du trombone habituel, un hélicon et un saxophone, auxquels se sont rajoutés en guest de choix les professeurs de l'académie balkan Alban Sarron et Miroslav. L'ambiance a été assurée pour cette soirée de clôture qui s'est poursuivie par le traditionnel Brass Room, qui avait lui aussi pris des couleurs balkanes.

 

 


Une 28ème édition qui s'est conclue sur une note très positive, à la hauteur de la qualité des groupes qui se sont succédés sur les différentes scènes cette semaine. Ne reste plus qu'à patienter encore une année pour retrouver cette ambiance de folie, mais soyons sûrs que les organisateurs ont déjà une idée de la prochaine édition. Rendez-vous donc en août 2017 !

Toute la galerie photo

Voir toute l'actualité

à venir

05 Août  
Junkyard Crew

Le Puy Place du Clauzel

Junkyard Crew

à découvrir
05 Août  
Marché d’artisanat d’art

Place du couvent 

Marché d’artisanat d’art 9h à 16h

à découvrir
05 Août  
Junkyard Crew

Scène village

Junkyard Crew

à découvrir

Actualités

Stage FANFARE TZIGANE DES BALKANS

10/05/2017

Stage MUSIQUE ANCIENNE

29/04/2017

Stage FANFARE ROMANTIQUE

29/03/2017