BARRIO POPULO - Il Est Des Jours Sans Toiéè
/
dummy

Le Festival, c'est trop Nanan !

Retour sur la journée du 06 août

Le festival du Monastier est reparti sur les chapeaux de roue ce dimanche 6 Août, pour la maintenant traditionnelle journée familiale ! Ce sont les exposants de la brocante musicale qui ont ouvert cette journée, les musiciens et se sont rassemblés place du Couvent pour profiter de l’atmosphère chaleureuse, où ils ont pu essayer et se procurer instruments et bien d'autres curiosités musicales !

Zibeline au Village

Plus tard dans la matinée, c’est sur la scène du village que le groupe Zibeline a su captiver
l’attention du public venu en nombre pour profiter des chaudes sonorités world, jazz, latino en revisitant même quelques bourrées centre france !

 

Du Nanan pour Petits et grands !

L'après-midi était consacrée aux familles, avec « Nanan ! », un spectacle musical pour enfants tourné vers le jazz. Vincent Périer (saxophone et clarinette), Lydie Dupuy (batterie), Julien Sarazin (contrebasse) ainsi que Romain Nassini (piano) accompagnent la douce voix de Melina Tobiana sur des textes originaux et interagissent avec les jeunes spectateurs. Les enfants et leurs familles utilisent leurs mains, leur voix... et participent au spectacle, qui se fonde en partie sur cette interactivité. Celui-ci a pour vocation de populariser le jazz en direction des plus jeunes générations et de les inviter à s'amuser avec cette musique « c'est un peu comme si c'était les enfants qui amenaient leurs parents au concert jazz ! » nous confie Lydie Dupuy, créatrice et auteur de ce projet musical. Le mot « Nanan » est issu du vieil argot et signifie « friandise » mais désigne de manière plus générale quelque chose d'agréable, d'exquis. On promettait autrefois du Nanan aux enfants lorsqu’ils étaient sages ! Le beau temps était au rendez-vous, l'atmosphère était ainsi très agréable et le public semblait conquis. Le lien entre les spectateurs et les musiciens était fort. En somme, un excellent dimanche après-midi, musical et très « nanan ! »

 

 

A 18h30, pour le plus grand plaisir de l’auditoire, Zibeline a regagner la scène du Village pour offrir une seconde session aux nombreux spectateurs venus profiter de cette belle fin d'après-midi !

 

Henry Purcell à la Reine Mary d'Angleterre


Pour finir cette journée bien remplie, le patrimoine bâti du Monastier était investi pour accueillir solistes et choeur régional d'Auvergne accompagnés par l'orchestre du festival et l'ensemble les Trompettes des Plaisirs.
C'est devant un public nombreux qu'une présentation du contexte est faite par le chef de choeur Blaise Plumettaz. Dès les premiers roulements de timbales le ton est donné: voilà l'église abbatiale plongée dans l'Angleterre de la fin du 17ème siècle: timbales en peaux, trompettes naturelles, luth, théorbe et hautbois apportent une sonorité telle qu'on l'entendait à l'époque Baroque. Musiciens et choristes veulent nous offrir une reconstitution la plus fidèle possibles de trois grands moments de vie de la Reine Mary : La première partie mettait en avant des pièces vocales et instrumentales de Blow et Purcell, ce dernier ayant été chargé toute sa vie de fournir la musique pour les manifestations officielles de la cour d'Angleterre. La reine Mary, passionnée de musique, sera la principale destinataire de ses oeuvres. Que se soit pour son couronnement ou son anniversaire, les musique offertes par Purcell sont tour à tour enlevées, joyeuses ou solennelles tout en étant dans une retenue so British. La deuxième partie offrait les Funérailles de la Reine Mary, messe poignante d'une grande intensité qui témoigne de la dévotion du compositeur à sa reine.
Ce projet prestigieux préparé pour le festival avec le soutien précieux de la Spedidam laisse un public conquis par la solennité de la musique de Purcell et de son interprétation si juste.

 

 

Galerie photo

 

Et plus de photos sur notre page facebook !

Voir toute l'actualité